Le Métier de Webmaster

1) Description du métier

Avant la mise en ligne
L’activité du webmaster dépend de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il peut intervenir dès la conception du site Internet : il l’alimente alors en contenus (publication d’articles, création de fiches produit…) et vérifie sa compatibilité avec les principaux navigateurs. Il signale les problèmes techniques rencontrés et traque les bugs d’affichage. Lorsque tous les problèmes sont résolus, le site peut être mis en ligne.
Alimenter un site
Pour attirer les visiteurs, le webmaster ajoute du contenu (textes, sons, images, vidéos…) et réalise des mises à jour quotidiennement. Il peut aussi améliorer le référencement (positionnement du site dans les résultats des moteurs de recherche). En cas de problème grave, il peut solliciter les développeurs, ou restaurer le site à partir des sauvegardes qu’il effectue régulièrement. Il assure aussi la veille technologique vis-à-vis des sites concurrents.
Un rôle d’interface
En tant que responsable du site Internet et/ou intranet, il joue un rôle d’interface. Il s’assure que les rédacteurs respectent la charte éditoriale et peut leur proposer certaines corrections en vue d’optimiser le référencement. Il est en contact avec les développeurs et les webdesigners pour faire évoluer le site…

4

2) Les missions

Le webmaster se charge de concevoir et de mettre un site en place, tout en s’occupant de son développement ainsi que de son entretien et du référencement. Des tâches quotidiennes qui nécessitent de passer du temps derrière l’écran d’ordinateur et de maîtriser différentes compétences pour disposer d’une certaine autonomie de travail et répondre à tous les besoins.
Coup d’oeil sur les différentes missions qui s’imposent au webmaster :
• rencontre son interlocuteur ou son client pour identifier la demande
• analyse informatique pour définir le matériel et les logiciels nécessaires à la bonne tenue du projet
• définit les objectifs et les moyens de l’entreprise avant la conception du site
• met en place la charte graphique : choix des couleurs, typographie, animations et plus largement l’agencement du site
• choisit l’architecture du futur site et les différentes rubriques
• traduit les images, les textes et autres sons dans un langage spécialisé : XML
• s’occupe du référencement du site, de l’hébergement et en gère les performances. En cela, le webmaster prend aussi la casquette de traffic manager
• assure le suivi et l’animation du site : chat, forum?
• recherche en permanence à faire évoluer le site pour le rendre toujours plus accessible et clair pour les internautes

En plus de ces activités, le webmaster peut également effectuer des tâches de maintenance en cas de problème. Il intervient donc sur un site qu’il connaît bien afin de résoudre les éventuels dysfonctionnements. S’il occupe également le poste de responsable du contenu éditorial du site, il s’occupe alors de créer des rubriques et de rédiger des articles.

3) Formations

D’une formation autodidacte à l’époque, les entreprises demandent désormais au candidat de posséder une formation solide de bac +2 à bac +5 pour devenir webmaster. Pour entrer dans le métier, les formations axées sur l’informatique, le journalisme, la communication et le graphisme sont à privilégier. Écoles privées, universités, écoles d’art, différents parcours mènent à la fonction de webmaster :
• Bac +2 : BTS ou DUT : services informatiques aux organisations ou encore réseaux de communication, communication visuelle et multimédia, imagerie numérique?
• Bac +3 : Licence pro avec diverses options : webmaster : conception et administration web, infographie?
• Bac +5 : Master pro ou diplôme d’ingénieur, axé vers internet, la culture du web

Smiling man with arms crossed in office

4) Débouchés

L’activité de webmaster diffère selon l’employeur et les missions qui lui sont confiées. De l’animation au rédactionnel en passant par la gestion marketing ou encore technique, le webmaster garde en toute circonstance un rôle d’interface. Dans une petite entreprise, il aura tendance à cumuler les fonctions lorsque dans une entreprise plus importante, il chapotera davantage les différentes équipes pour veiller au bon fonctionnement du site ainsi qu’au respect des délais. Pour intégrer des agences de communication et autres web agencies, une solide expérience allant de 1 à 5 ans est souvent demandée. Le webmaster peut également exercer en freelance. À lui de se faire connaître et de se rendre indispensable auprès de ses clients. La fonction de webmaster peut servir de véritable tremplin et mener à d’autres fonctions propres au web : chef de projet, directeur technique, développeur multimédia voire même l’univers marketing. La formation et les compétences permettent d’évoluer assez rapidement.

5) Compétences nécessaires

Aujourd’hui, le poste de webmaster nécessite de nombreuses qualités étant donné que le champ d’action de ce professionnel ne cesse de s’agrandir. Il est donc à la fois technicien, graphiste et rédacteur et doit faire preuve d’une grande polyvalence. Il maîtrise parfaitement les outils du web indispensables à son activité. Sa créativité, sa rigueur, son autonomie et sa rapidité font ensuite le reste et lui permettent de réussir dans ses différents projets. Bien qu’il soit souvent derrière son écran, il doit aimer le contact et savoir jongler entre les interactions internes avec son équipe et celles provenant de l’extérieur directement des internautes. Le métier de webmaster nécessite une grande disponibilité. Les horaires sont souvent décalés et les urgences doivent être réglées rapidement pour que le site soit accessible en permanence. La gestion du stress, le sens des priorités et un bon niveau d’anglais viennent compléter la panoplie du parfait webmaster.

6) Rémunération

Salaire brut mensuel d’un débutant : 1800 € à 2500 €