Le métier d’Ingénieur qualité

1) Description du métier

On l’appelle également ingénieur contrôle qualité, ou parfois ingénieur qualiticien, correspondant ou responsable qualité…
Autant de dénominations qui désignent un expert de la chaîne industrielle dans son ensemble. Il est responsable de la conformité des produits ou services fabriqués par une entreprise, afin d’assurer à celle-ci la meilleure rentabilité et compétitivité possibles.
Sa ligne de mire : le « zéro défaut ». Ses outils numéro un : les normes nationales et internationales de qualité : ISO, HACCP (sécurité des denrées alimentaires), OHSAS (santé et sécurité dans le monde du travail)… C’est un poste clé : entre les mains de l’ingénieur qualité reposent l’image et la crédibilité de l’entreprise.

2) Les missions

Sur la base d’un cahier des charges, l’ingénieur qualité délimite et élabore les processus de suivi et de contrôle qualité au sein d’une entreprise ou d’une unité de production. Il établit ces procédures à l’aide d’audits internes et externes. Par la suite, il propose des solutions de réorganisation au travail, en sensibilisant les membres du personnel par le biais de groupes de travail. Tout en se souciant de la réduction des coûts de production et des délais de livraison.
L’ingénieur qualité contrôle également le suivi des procédures auprès des services de l’entreprise et les justifient aux différents organismes de contrôle : AFNOR, AFFSSAPS pour l’agroalimentaire.

accountant-1-1280x720[1]

3) Formations

Il est recommandé de préparer un bac S ou STI. Par la suite, la plupart des écoles d’ingénieurs généralistes proposent des spécialisations en qualité.
A noter qu’au vu de l’étendue des connaissances à acquérir, le poste d’ingénieur qualité n’est pas accessible aux débutants.

E

4) Débouchés

L’ingénieur qualité exerce principalement au sein de grands groupes industriels ou de PME. Mais il peut aussi bien, être salarié dans un cabinet ou dans un organisme de prévention et de contrôle. Il peut également agir dans un cabinet d’audit et de conseil en management de la qualité, comme consultant, salarié ou bien à son compte. Il couvre tous les secteurs d’activité.
Avec de l’expérience, il peut tendre au poste de directeur qualité. Grâce à sa connaissance globale de l’entreprise, il peut également évoluer vers des postes divers tel que la gestion de projets, marketing, achats…

5) Qualités requises

La mise en place de solutions et de normes impliquent le besoin d’avoir une aisance à communiquer et un sens de la diplomatie. Elle nécessite également de connaître l’ensemble des dispositifs de l’organisation dans laquelle l’ingénieur qualité travaille. Faisant appel à la collaboration de tous, il doit savoir travailler en équipe.
De plus, les normes sont internationales. Il doit donc savoir s’exprimer en anglais et prévoir de nombreux déplacements.

6) Rémunération

Les rémunérations des ingénieurs du secteur Qualité débutent à 35 300 € (l’équivalent de 3 000 € brut mensuels) et vont jusqu’à 78 000 € (plus de 6 500 € brut mensuels) pour les ingénieurs les plus expérimentés.
(Enquête du CNISF de mars 2012)